À quoi sert l’argent ?

C’est une question qui devrait être centrale aujourd’hui : “À quoi sert l’argent ?”. En effet, si ce dernier amène des avantages concrets, il possède également le revers de sa médaille…

Sommaire :

Avant-propos :

Avant tout, nous avons tenu à travailler le sujet avec une grande rigueur. En effet, les données utilisées pour nos recherches portent sur de nombreuses données vérifiées. C’est-à-dire des livres, recherches scientifiques et/ou universitaires, des rapports d’ONG ou de services publics.
Enfin, nous avons également tenu à proposer un panel de références favorisant la compréhension de tous et venant de nombreux sites.

Les questions suivantes sont à la base de notre travail depuis plusieurs années.
Pour commencer, la question N°1 se pose quand on voit l’état du monde actuel.
Ensuite la question N°2 permet de dresser le constat,
Enfin, la question N°3 nous a amenés à construire le Grand Projet.

Question N°1

Tout d’abord, nous avons répondu à la question suivante :

“À quoi sert l’argent ?”

Après cela, les conclusions nous ont conduis à formuler la question N°2.

Question N°2

Pour commencer, nous avons formulé l’hypothèse suivante :

“Est-ce que les dérives actuelles de la société sont dues à l’usage de l’argent ?”

Nous en avons ensuite déduit des conséquences observables, mis en perspective les faits pour déterminer la validité de l’hypothèse.

Question N°3

Après cela, nous avons testé l’hypothèse suivante en supprimant la variable de l’argent sous chaque angle de la société. De même que nous avons associé les interactions complexes qui la composent :

Est-ce que la planète et l’humain seraient avantagés de remplacer l’argent par des principes non marchands dans les différents aspects de notre société ?

Quels sont les avantages de l’argent ?

Tout d’abord, dans notre société actuelle, nous voyons de nombreux avantages à utiliser l’argent.
En effet, ce dernier est considéré comme une unité de mesure, moyen d’échange et étalon de valeur.
En plus, l’argent permettrait à certaines personnes de donner le meilleur d’elles-mêmes.
Enfin, il permettrait d’investir et de développer une région, une entreprise ou un pays.

L’argent sert-il l’évolution de la société ?

Mais 2 700 ans après sa création et autant d’années d’évolution humaine et technique, à quoi sert l’argent aujourd’hui ?

D’ailleurs, est-il un moteur d’unité ou d’affrontement ? Mais encore, est-ce que l’argent est source de stabilité ou de tension ? De même, l’argent sert-il la prospérité ou l’épuisement ? Enfin, est-il central par nécessité ou par convention ?

“Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie
se défaire de toutes les opinions qu’on a reçues,
et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances”

A quoi sert l'argent ? La citation de descartes renseigne sur la réflexion.René Descartes

Les mécanismes et conséquences de l’argent.

Mais alors à quoi sert l’argent, est-ce un moyen ou une fin ?

Tout d’abord, quand on se demande à quoi sert l’argent, on se rend vite compte d’une chose. De toute évidence, il ne peut pas être considéré comme un simple moyen. En effet, il est la finalité même de toutes les entreprises et de très nombreuses personnes : gagner de l’argent.

Ainsi, l’argent est le moyen d’accès à tout. En fait, pour chaque être humain, il s’agit d’un élément vital. De ce fait, ce n’est pas un simple outil qui serait de nature « neutre » (1).

D’ailleurs, il dépasse par sa simple existence tout autre élément, même la vie. En effet, il est un préalable nécessaire à ce qui permet de vivre (acheter de la nourriture, se loger, etc.).

Quelle est l’influence de l’argent ?

En premier lieu, la qualité de vie de chacun est proportionnelle à la somme d’argent accumulée. Si bien qu’il a pour conséquence d’encourager et de récompenser l’individualisme.

D’ailleurs, selon plusieurs études expérimentales, l’argent diminue l’altruisme, les valeurs éthiques et le contact social.

De surcroît, pour les chercheurs, l’argent aurait pour effet de centrer l’individu sur lui-même. Et donc de le rendre plus individualiste, réduisant ainsi ses comportements d’aides à autrui (2).

D’autant que l’argent circule comme des vases communicants : il est nécessaire, pour en gagner, que d’autres en perdent. Autrement dit, augmenter sa qualité de vie réduit celle des autres.

L’argent permet l’investissement, et donc de gagner encore plus d’argent. En revanche, moins on a d’argent, moins il est possible d’en gagner (3).

Quelles sont les conséquences du système monétaire ?

D’abord, pour être durable, tout système monétaire implique un niveau d’activité humaine élevé. En plus, de manière permanente (pour générer emplois, salaires, survie vis-à-vis de la concurrence, etc.). Sans compter qu’il nécessite un gaspillage inconsidéré de nos ressources, induit une pollution massive et une multiplication des déchets. Pour finir, il conduit à une organisation dangereuse et inadaptée (4).

Par ailleurs, l’argent est un moteur d’individualisme et de compétition généralisée (5). D’autre part, il est un élément de déséquilibre social profond, un moyen de corruption, une arme de domination. En dernier lieu, il possède ce pouvoir de plus ou moins nous contrôler (6).

En conséquence aujourd’hui, le système monétaire montre ses limites, qui rendent impossibles des modifications d’envergure sans « déstabiliser la finance » (7).

Qui est responsable des problèmes liés à l’argent ?

Nous avons le sentiment que l’argent est un outil qu’il suffirait de bien manier.

Pourtant l’argent façonne la société, indépendamment de notre façon de l’utiliser. En effet, il impose ses propres lois et ses propres fondements.

Premièrement, il est impossible de vivre sans lui. Ensuite, la société n’est florissante qu’à la condition de faire des profits soutenus, au détriment de notre environnement. Enfin, il met en confrontation toutes les entreprises et les nations dans une guerre commerciale permanente.

Toutefois, la plupart des dérives que nous connaissons n’existeraient pas sans lui.

Mais de quelles dérives parlons-nous ?

À quoi sert l’argent, quand on voit ses dérives ?

Quelles dérives éviterions-nous dans un monde sans argent?