Adhérez    Facebook Twitter Google Plus Pinterest Mail

MOCICA

Unis et Libres

Sommaire

I. Introduction

Une organisation démocratique doit permettre à chaque individu de prendre part aux décisions le concernant. La voix de chacun doit compter à niveau égal des concernés.

Les choix que chaque individu a à prendre peut se faire pour des décisions locales (par exemple concernant la ville/le village où il réside) comme pour des choix impliquant une communauté plus vaste (par exemple concernant toute l'Humanité)

Les habitants d'une ville ne peuvent pas interférer dans la prise de décisions d'une assemblée d'une autre ville, mais les habitants des 2 villes auront à choisir de manière égale concernant des décisions de niveau planétaire.

C'est pourquoi il est nécessaire d'établir une organisation à différents niveaux d'assemblées.

II. Les niveaux d'assemblée

Nous proposons une organisation démocratique sur 5 niveaux d'assemblées (NA) qui sont, de la plus petite zone géographique à la plus grande :

III. L'assemblée autonome

Nous appelons « assemblée autonome » une assemblée qui réunit l'ensemble des membres d'une communauté ou de leurs représentants, et qui ont en communs des choix impliquant et concernant uniquement les membres de la communauté.

Les assemblées sont dites « autonomes » car elles ont leur propre règlement intérieur et leur propre mode de fonctionnement. Elles en assurent le bon déroulement et la coordination des communautés de niveau sous-jacent représentées le cas échéant.

IV. Organisation générale

Assemblée autonome de niveau 1 (AA1) : son quartier

Les objectifs internes :

Les objectifs externes:

Remarques :

La désignation du porte-parole se fait par décision de l'assemblée selon le choix qu'elle souhaitera : par volontariat, à tour de rôle, tirage au sort ou vote. Une assemblée peut désigner quelqu'un qui se porte volontaire et qu'elle considère comme bon porte-parole, tout comme le changer à tour de rôle. Il est possible pour des raisons de commodité qu'une assemblée donne un pouvoir décisionnaire à son porte-parole selon des modalités choisies (restrictions, révocabilité, etc...).

Assemblée autonome de niveau 2 (AA2) : sa ville, son village

Description :

Une AA2 regroupe l'ensemble des porte-paroles des AA1 et représente l'assemblée des habitants d'une même zone d'habitations (ville ou village).

Les objectifs internes :

Les objectifs externes :

Remarques :

La désignation du porte-parole se fait par décision de l'assemblée selon le choix qu'elle souhaitera : par volontariat, à tour de rôle, tirage au sort, vote ou autre. Une assemblée peut désigner quelqu'un qui se porte volontaire et qu'elle considère comme « bon porte-parole », comme il lui est possible de le changer à chaque assemblée. Il est possible pour des raisons de commodité qu'une assemblée donne un pouvoir décisionnaire à son porte-parole selon des modalités choisies (restrictions, révocabilité, etc...).

Les porte-paroles des AA1 ont pour objectifs, lors d'une AA2, de faire « monter » les demandes, propositions, initiatives ou problèmes soulevés lors de leurs AA1 respectives et qui nécessiteraient la collaboration, le soutien ou acceptation des autres AA1.

En aucun cas les porte-paroles ne peuvent prendre de décision, sauf en cas de consensus évident.

Les porte-paroles ont pour mission de retransmettre un compte rendu de l'AA2 à leur AA1 respectives qui sera à l'ordre du jour de la prochaine AA1. Il peut s'agir de mener un action d'aide collective pour un quartier ou une famille en difficulté tout comme la prise de décision concernant toute la zone d'habitations (ex : pistes cyclables, entretien des déchets, etc).

En cas de litige, divergence ou désaccord entre 2 ou plusieurs AA1 sur une prise de décision, les porte-paroles doivent assurer la communication entre leurs AA1 et chercher un terrain d'entente, en privilégiant sans cesse le consensus. Si celui-ci n'est pas obtenu, ils seront tenus de mettre en place un vote par leur moyen et sur le mode de leur choix (50%+1, les 2/3, les 3/4, ou autre). Ils peuvent choisir de faire appel à un jury de citoyens indépendants, choisis aléatoirement, ou tout autre mode de prise de décision démocratique.

Lors d'un désaccord entre 2 parties ou plus, le plus grand nombre n'a en aucun cas plus de pouvoir que le plus petit nombre tant qu'il est possible de mettre en place ce qui satisferait chacune des parties.

Dans un monde libre, chacun est libre de ne pas participer aux assemblées et décisions des choix concernant le commun de ses membres. Il n'est pas possible d'envisager une sanction pour quelqu'un qui ne participerait pas aux tâches communes. Si à l'issue d'une discussion, l'assemblée estime qu'un membre de la communauté a un comportement nuisible et/ou une contribution insuffisante, il est néanmoins possible pour la communauté de lui réduire l'accès aux biens et services qu'elle fournit.

Assemblée autonome de niveau 3 (AA3) : sa zone de ressource

Description :

Une AA3 regroupe l'ensemble des porte-paroles des AA2 et représente l'assemblée des zones d'habitations (villes et villages) qui partagent un territoire commun en tant que ressources alimentaires. La zone qu'elle représente géographiquement est cette zone ressource.

Les objectifs internes :

Les objectifs externes :

Remarques :

La désignation du porte-parole se fait par décision de l'assemblée selon le choix qu'elle souhaitera : par volontariat, à tour de rôle, tirage au sort, vote ou autre. Une assemblée peut désigner quelqu'un qui se porte volontaire et qu'elle considère comme « bon porte-parole », comme il lui est possible de le changer à chaque assemblée. Il est possible pour des raisons de commodité qu'une assemblée donne un pouvoir décisionnaire à son porte-parole selon des modalités choisies (restrictions, révocabilité, etc...).

Les porte-paroles des AA3 ont pour objectifs lors d'une AA4, de faire « monter » les demandes, propositions, initiatives ou problèmes soulevés lors de leurs AA représentés.

En aucun cas les porte-paroles ne peuvent prendre de décision, sauf en cas de consensus évident.

Les porte-paroles ont pour mission de retransmettre un compte-rendu de l'AA3 à toutes les AA1 représentées.

En cas de litige, divergence ou désaccord entre 2 ou plusieurs AA2 sur une prise de décision, les porte-paroles doivent chercher un terrain d'entente, en privilégiant sans cesse le consensus. Si celui-ci n'est pas obtenu, ils seront tenus de mettre en place un vote de tous les membres représentés par cette AA3. Ce vote sera effectué par leur moyen et sur le mode de leur choix (50%+1, les 2/3, les 3/4, ou autre). Ils peuvent choisir de faire appel à un jury de citoyens indépendants, choisis aléatoirement, ou tout autre mode de prise de décision démocratique.

Lors d'un désaccord entre 2 parties ou plus, le plus grand nombre n'a en aucun cas plus de pouvoir que le plus petit nombre tant qu'il est possible de mettre en place ce qui satisferait chacune des parties.

Assemblée autonome de niveau 4 (AA4) : sa zone culturelle

Description :

Une AA4 regroupe l'ensemble des porte-paroles des AA3 de sa zone géographique et représente l'assemblée des habitants d'une zone culturelle commune.

La zone culturelle est géographiquement ce qui est aujourd'hui les nations (avec futurs regroupements possibles ou autre évolution). Aujourd'hui les habitants de 2 nations différentes ont des gouvernements différents, sont soumis à des lois et organisations différentes, et ont une culture différente. C'est pourquoi, dans le Monde Libre, nous pensons qu'il est préférable de parler de « zones culturelles » plutôt que de nations. Le mode d'organisation selon l'ODG5 ne suppose que très peu de différences dans ses fondements entre les différentes cultures, mais au contraire une certaine homogénéité planétaire.

Les assemblées de niveau 4 permettent avant tout de coordonner les AA3 (facilitée par une culture et une langue communes) et d'avoir un niveau intermédiaire entre elles et l'assemblée universelle de niveau planétaire : l'AA5.

Les objectifs internes :

Les objectifs externes :

Remarques :

La désignation du porte-parole se fait par décision de l'assemblée selon le choix qu'elle souhaitera : par volontariat, à tour de rôle, tirage au sort, vote ou autre. Une assemblée peut désigner quelqu'un qui se porte volontaire et qu'elle considère comme « bon porte-parole », comme il lui est possible de le changer à chaque assemblée. Il est possible pour des raisons de commodité qu'une assemblée donne un pouvoir décisionnaire à son porte-parole selon des modalités choisies (restrictions, révocabilité, etc...).

Les porte-paroles des AA4 ont pour objectifs lors d'une AA5 de faire « monter » les demandes, propositions, initiatives ou problèmes soulevés lors de leurs AA (tout niveau) représentés.

En aucun cas les porte-paroles ne peuvent prendre de décision, sauf en cas de consensus évident.

Les porte-paroles ont pour mission de retransmettre un compte-rendu de l'AA4 à toutes les AA1 représentées.

En cas de litige, divergence ou désaccord entre 2 ou plusieurs AA3 sur une prise de décision, les porte-paroles doivent chercher un terrain d'entente, en privilégiant sans cesse le consensus. Si celui-ci n'est pas obtenu, ils seront tenus de mettre en place un vote de tous les membres représentés par ce litige. Ce vote sera effectué par leur moyen et sur le mode de leur choix (50%+1, les 2/3, les 3/4, ou autre). Ils peuvent choisir de faire appel à un jury de citoyens indépendants, choisis aléatoirement, ou tout autre mode de prise de décision démocratique.

Lors d'un désaccord entre 2 ou plusieurs parties, le plus grand nombre n'a en aucun cas plus de pouvoir qu'un plus petit nombre tant qu'il est possible de mettre en place ce qui satisferait chacune des parties.

Assemblée autonome de niveau 5 (AA5) : la zone monde

Description :

L'AA5 regroupe l'ensemble des porte-paroles des AA4 et représente l'assemblée unique de notre civilisation.

Les objectifs :

V. Les assemblées transversales

Il est possible d'envisager des assemblées transversales. Elles peuvent être de tout ordre et de toute utilité. Par exemple, nous avons proposé un niveau d'assemblée de type 3 selon le critère du territoire qui permet la ressource alimentaire de différentes communautés de type ville/village. Mais, par exemple, un groupe différent de communautés peuvent être unies par une ressource d'énergie commune. Celles-ci pourront se regrouper lors d'une assemblée transversale pour débattre de la gestion/distribution de cette ressource d'énergie.

VI. La transition : quand ? comment?

La transition de notre modèle actuel à l'ODG5 peut commencer dès maintenant, en commençant par faire connaissance avec vos voisins et les habitants de votre quartier. Il est important de créer ce lien de voisinage pour qu'un jour, généralisée au niveau planétaire, l'union de notre civilisation soit complète, comme une grande chaîne continue.

Favoriser un rapport amical est en plus un moyen de parler et de faire connaître le projet. Au fur et à mesure que le projet évoluera, ces assemblées de niveau 1 pourront s'agrandir en nombre et en volume.

Par la suite, la base de l'ODG5 permettra d'établir cette pyramide dont les décisions partent de la base et non du sommet. Elle pourra évoluer en fonction de nos choix collectifs.

Il est normal d'avoir une certaine difficulté aujourd'hui à se projeter dans la mise en place de cette pyramide inversée. En effet, nous fermons un chapitre de notre Histoire pour en écrire un autre : il s'agit d'une page blanche.

Elle évoluera au fur et à mesure et dévoilera progressivement le nouveau visage de notre civilisation.

VII. Conclusion

L'ODG5 ne se veut pas complète et immuable, mais elle est au contraire souple, perfectible, modulable et adaptable. Elle pourra évoluer vers un nombre de niveaux d'assemblées moindre ou supérieure, en fonction de nos choix et de nos besoins.

Elle permet la mise en place de tout type d'organisation démocratique au sein des communautés, selon le choix de leurs membres.

Il s'agit essentiellement d'un modèle d'organisation, qui invite tous les modèles démocratiques. Il a pour objectif de mettre en lien et en harmonie une multitude d'assemblées diverses, chacune d'entre elles correspondant à l'image de la communauté qu'elle représente.

Cette base que nous proposons, permet à toutes les assemblées et à toutes les cultures d'avoir leur propre mode de fonctionnement, et éviter ainsi des tensions et des lourdeurs évitables.

Ainsi, sans l'accord ou le jugement des assemblées voisines, l'entente et la coordination générales pourront sans cesse s'améliorer et se moduler.

Cette multitude ainsi réalisée aura entre autre pour avantage, de mettre à l'essai divers modes de fonctionnement et de permettre, par l'expérience, de connaitre et partager les plus efficaces et les plus bénéfiques.